Contenu

Vidéo

Des agents du ministère ont accepté de témoigner sur leur situation de handicap, les difficultés qu’ils ont pu rencontrer dans leur parcours de vie professionnelle. Des récits qui traduisent tous la même envie, celle d’aller vers les autres, d’échanger, de les mettre à l’aise pour lever les tabous qui pèsent encore sur le handicap.

Pour ce numéro, Sabrina GREGOIRE, secrétaire d’unité - Maquettiste PAO - Rédactrice STAT’infos à la DRIAAF, s’exprime sur le regard de l’autre et la place des personnes handicapées dans le monde professionnel.

Verbatim
Je suis travailleuse handicapée et porteuse d’un handicap. Je considère le fait de pouvoir travailler comme une chance et une dignité. Il faut se battre pour se maintenir dans l’emploi. Et lorsqu’on a comme moi, la chance d’avoir des outils et des moyens mis à disposition pour être maintenu dans son emploi, il faut les saisir.
Mon accessibilité à la DRIAAF est assurée par un transporteur privé. Je bénéficie une fois par semaine de la possibilité d’effectuer certaines de mes missions en télétravail, il s’agit essentiellement de PAO. 

Des solutions techniques, des collègues compréhensifs
Je fais tout pour que mes collègues soient à l’aise avec mon handicap, et lorsque je discute avec eux, je les sens sincèrement à l’écoute et sensibilisés. Je travaille avec des gens formidables et très humains. L’environnement est très important lorsque l’on est porteur d’un handicap. 
Les moyens humains et matériels sont essentiels. Si l’on ne peut pas développer ou acquérir des compétences et les exprimer à cause du handicap, c’est une double peine. 

Un conseil
Il y a énormément d’acteurs qui pourraient aider les personnes en situation de handicap à accéder à l’emploi même si celui-ci est de courte durée, c’est l’occasion de leur apporter de l’espoir et de leur montrer qu’ils comptent autant que les autres dans la société.