Contenu

Stop aux idées reçues : la main dans le chapeau

A l’occasion de la 20è Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (14 - 20 novembre), le ministère affiche son engagement pour modifier notre regard sur les différentes situations de handicap.

Pour lutter contre les idées reçues, rien de tel qu’un jeu pour tester - et peut-être revoir - ses connaissances ! C’est le principe adopté cette semaine par le ministère pour interpeller chaque jour chacun de ses agents sur la question de la représentation du handicap en milieu professionnel...

Concrètement, un mail sera diffusé chaque jour avec un mini quizz. Trois questions pour combattre les préjugés et susciter un nouveau regard sur le handicap. Chiffres-clés, sensibilisation aux handicaps non visibles, valorisation des compétences de personnes en situation de handicap, aménagement du poste de travail, reconnaissance du statut de travailleur handicapé... Un jeu instructif qui invite aussi à réfléchir.

Le handicap n’enlève pas la compétence

Cette démarche préfigure la campagne de communication qui sera impulsée par le ministère début 2017, pour vaincre les peurs, les résistances et les tabous sur le handicap. Une opération ambitieuse, qui mobilisera trois cibles : les travailleurs en situation de handicap (provisoire ou durable), les managers et les personnels affectées aux ressources humaines, et plus largement l’ensemble des agents. L’enjeu est double : faire accepter la différence, en valorisant les compétences des personnes en situation de handicap, mais aussi informer les agents qui n’auraient pas déclaré leur handicap sur les aides et mesures d’accompagnement qui leur sont proposées au ministère.

Le handicap nous renvoie à nos fragilités. Il bouscule ce que nous appelons la "normalité". Cette campagne interrogera donc en profondeur nos représentations sociales du handicap, pour favoriser une meilleure écoute au quotidien, créer du lien et conjuguer handicap et travail au pluriel, à travers de nouvelles perspectives.

En savoir plus
Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

"La main dans le chapeau"
Saviez-vous que l’origine étymologique du mot handicap venait de la contraction de trois mots anglais : Hand In Cap (la main dans le chapeau) ? Vers 1660, un chroniqueur anglais découvre à la Mitter Tavern de Londres un système de troc d’objets entre deux participants. Un arbitre, le "handicapper", détermine la différence de valeur des deux objets, puis dépose la somme compensant la différence dans un chapeau. A partir du milieu du XVIIIè siècle, ce mot est appliqué à la compétition équestre. Lorsque deux chevaux de calibres différents concourent ensemble, le meilleur est lesté d’un poids appelé "handicap" afin de maintenir l’égalité de chance entre les deux. Par la suite il est étendu à différents sports, et finit par être utilisé pour désigner toute action visant à rendre plus équitable une confrontation. Pendant la première moitié du 20è siècle, la législation a commencé à favoriser ceux qui étaient considérés comme infirmes et exclus de la société. Sont alors apparues les premières lois et associations pour la défense des personnes handicapées.