Contenu

Les différentes cartes pour personnes handicapées

Il existe trois différents types de carte pour personnes handicapées :

La carte d’invalidité

La carte d’invalidité est délivrée par la MDPH de son département à toute personne présentant un handicap au moins égal à 80%.
A titre d’exemple, le taux pour une surdité est calculé très simplement, en fonction d’un barème prenant en compte l’audiogramme tonal réalisé sans appareil. La présence d’acouphènes augmente le taux obtenu.
Principaux avantages de la carte d’invalidité (variable suivant les lois de finances) :

  • une demie part supplémentaire pour les impôts sur le revenus,
  • exonération de la taxe d’habitation à condition ne pas être imposable et ne pas vivre avec quelqu’un sous le même toit qui est lui imposable,

La carte de priorité

Cette carte, anciennement appelée carte station debout pénible, permet d’obtenir une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d’attente, de même que dans les établissements et les manifestations accueillant du public. Elle permet également d’obtenir une priorité dans les files d’attente.
La carte d’invalidité est délivrée par la MDPH de son département à toute personne dont le taux d’incapacité (rendant la position debout pénible) est inférieur à 80%.

La carte européenne de stationnement

La carte européenne de stationnement permet à son titulaire ou à la personne qui l’accompagne de stationner sur les places réservées aux personnes handicapées.

La carte de stationnement est délivrée par la MDPH de son département à toute personne atteinte d’un handicap qui réduit de manière importante et durable sa capacité et son autonomie de déplacement à pied. Elle peut aussi être délivrée à une personne contrainte d’être aidée dans tous ses déplacements.

Pour bénéficier de cette carte, le handicap des personnes est apprécié selon les critères suivants :

  • la personne a un périmètre de marche limité et inférieur à 200 mètres,
  • ou la personne a systématiquement recours à une aide pour ses déplacements extérieurs (aide humaine, canne ou tout autre appareillage manipulé à l’aide d’un ou des deux membres supérieurs, véhicule pour personnes handicapées),
  • ou la personne a une prothèse de membre inférieur,
  • ou la personne a recours lors de tous ses déplacements extérieurs à une oxygénothérapie (appareillage d’apport d’oxygène pour aide à la respiration).